Tim, Master en sciences géographiques et diplôme d'enseignant en sciences naturelles

Tim, Master en sciences géographiques et diplôme d'enseignant en sciences naturelles

Tanzania

Les premiers jours de Tim au bureau à Dar es-Salaam en qualité d’Expert Junior en didactique, innovation et recherche pour la Croix-Rouge Flandre de Belgique.

 

Bonjour, je m’appelle Tim Peirs et suis parfois surnommé M. Martin par mes collègues de Tanzanie. Âgé de 25 ans, je suis géographe (milieu physique) doté d’une expérience en tant qu’enseignant - entre autres - de la géographie, quelle surprise ! Au moment de la rédaction de cet article, j’entamais mon septième jour de travail à Dar es-Salaam, mon contrat ayant pris cours le 9 février 2021.

Au cours des deux prochaines années, j’œuvrerai en qualité d’Expert Junior en didactique, innovation et recherche au niveau de la Belgian Red Cross Flanders (Croix-Rouge Flandre de Belgique) en Tanzanie. Je travaillerai principalement dans les bureaux du siège de la Tanzanian Red Cross Society (TRCS), un bâtiment en forme de U, comportant un seul étage, situé le long de l’animée Mwai Kibaki Road à Dar es-Salaam.
 
Mes premiers jours au bureau, j’ai fait la connaissance de mes collègues, j’ai rencontré un groupe de volontaires très motivé·es et j’ai suivi un cours accéléré de swahili (à poursuivre). 
 
 Mes collègues Leila et Ambre de la Croix-Rouge Flandre de Belgique et moi-même devant le bâtiment du siège national de la Croix-Rouge tanzanienne à Dar es-Salaam, Tanzanie (photo prise par la TRCS).
(photo prise par la TRCS)
Mes collègues Leila et Ambre de la Croix-Rouge Flandre de Belgique et moi-même devant le bâtiment du siège national de la Croix-Rouge tanzanienne à Dar es-Salaam, Tanzanie.

 

Mon travail se focalise principalement sur la fourniture d’une expertise didactique à une multitude de projets de la Croix-Rouge Flandre de Belgique sur les premiers secours, l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH), ainsi que sur la préparation aux catastrophes. Durant les premiers mois de mon séjour, j’aiderai l’équipe chargée des premiers secours à élaborer un programme d’apprentissage mixte des premiers secours (application et manuels inclus), un programme de formation en développement de contenu et en didactique (pour un projet en RD du Congo) de même qu’un guide modulaire de formation de base aux premiers secours pour les profanes.

Par la suite, le contenu du poste devrait couvrir un large éventail d’autres sujets, tous liés aux opérations internationales de la Croix-Rouge Flandre de Belgique en Tanzanie. L’idée sous-jacente est d’améliorer l’efficacité, la qualité et l’inclusivité de l’enseignement, et, ce faisant, la résilience des populations en termes de santé en cas de besoin.

 

« À mes yeux, le Programme Junior m’offre l’opportunité de vivre et de travailler à l’étranger, d’aider les populations, de donner un sens à mes talents, d’apprendre rapidement et d’œuvrer à un avenir durable »​

 

Peu après mon arrivée à Dar es-Salaam, j’ai rencontré cinq maîtres-formateur·rices en secourisme tanzanien·nes qui se sont porté·es volontaires pour traduire l’un des manuels d’apprentissage mixte des premiers secours de l’anglais en kiswahili. Le manuel a été élaboré par mes collègues de la Croix-Rouge Flandre de Belgique et sera utilisé par les formateur·rices en premiers secours tanzanien·nes dans le cadre de leurs formations en classe. Ces formations d’une journée seront ouvertes à tou·tes les participant·es qui ont acquis des connaissances de base grâce à l’application et ont réussi un test d’admission par la suite.

 

 

(photo prise par la TRCS)
Volontaires traduisant de l’anglais au kiswahili le manuel d’apprentissage mixte des premiers secours pour les formations en classe.
De gauche à droite : Tim, maître-formateur Khamis, maître-formatrice Jacqueline, maître-formateur Barabas, maître-formateur Lawrence, maître-formatrice Lilian et Auckland.

 

Le manuel et l’application doivent être traduits afin de les rendre plus accessibles à la population tanzanienne. La Croix-Rouge Flandre de Belgique travaille donc avec des volontaires de partout en Tanzanie pour traduire le texte et discuter du vocabulaire kiswahili à utiliser de préférence. Vu les nombreuses différences linguistiques régionales, cela rend parfois les discussions assez fastidieuses. Bien sûr, nous avons pris le temps de faire une pause-café et de discuter de manière informelle, ce que les volontaires ont beaucoup apprécié, car pour certains d’entre eux et elles, c’était leur première fois à Dar es-Salaam. Entretemps, nous avons échangé nos expériences et connaissances, et décidé de nous soutenir mutuellement.

 

« Ce moment de réseautage a certes eu lieu au tout début de mon travail comme Expert Junior, mais il s’avérera assurément bénéfique pour mon intégration au cours des prochains mois »​ .

 

Siku njema ! (Bonne journée !) 

 

Plus d’informations sur l’organisation sur Instagram et sur www.rodekruis.be